Comment voler votre voisin ? Entraînez votre chat !

« Une femme entraînait son chat afin de voler ses voisins »

Cela semble incroyable, mais ce titre est dans toute la presse américaine. Une femme de 85 ans de Columbus, en Ohio, a été arrêtée hier.

La raison ? Selon des sources policières, elle avait entraîné ses 65 chats (oui oui vous avez bien lu 65) pour qu’ils aillent voler les maisons de ses voisins. Cette femme s’appelle Ruth Gregson. Elle vivait seule dans sa grande maison à Columbus.

Avant cet étrange évènement, aucun de ses voisins ne s’étaient plaints d’elle, même s’ils n’entretenaient pas vraiment de relations entre-eux. Elle n’avait pas de famille, elle ne sortait presque pas, et passait la majeure partie de son temps seule, chez elle. Enfin, seule avec ses 65 chats.

Cela faisait un moment que les voisins de Gregson avaient remarqué qu’il leur manquait quelques petits objets, certains d’entre-eux de grande valeur. On parle de bijoux, de pièce de monnaie, de petites choses brillantes… Ils ne savaient pas que les voisins vivaient la même chose. Et bien évidemment, ils n’ont jamais soupçonné les chats. Qui s’en serait douté ?

Bien sûr, on voyait souvent les chats de Gregson se promener en toute tranquillité dans le quartier. Mais il a fallu beaucoup de temps pour que les voisins se rendent compte que quelques-uns de leurs objets avaient disparu.

Au final, comme les vols n’en finissaient pas, ils ont décidé de prévenir la police. Et ce qu’ont découvert les chercheurs est surprenant. En accord avec les déclarations du chef de police de Columbus, les chats se comportaient comme l’armée des enfants voleurs qui apparaissent dans Oliver Twist. Ils entraient et sortaient des maisons du quartier comme si cela était normale, et ils repartaient toujours en emportant un petit objet avec eux.

Quand la police l’a finalement arrêtée, Ruth Gregson a du reconnaître qu’elle entrainaît ses chats à voler chez ses voisins. Elle n’a pas donné beaucoup de détails sur la façon dont elle avait éduqué autant de chats. Mais elle a seulement affirmé qu’ils gagnaient leur pain. Elle seule, ne pouvait nourrir autant de chats. C’est pourquoi elle les nourrissait seulement lorsqu’ils revenaient à la maison avec quelque chose.

Chez elle, la police n’a pu retrouver aucun des objets volés. Ils soupçonnent que Gregson les revendait. Ils ont aussi fait un appel public, car ils soupçonnaient que d’autres voisins du quartier avaient pu être victimes de ces félins voleurs. Aux États-Unis, il s’agit du premier cas de personne détenue pour avoir entraîné ses chats à voler ses voisins.

Vous avez cru à cette histoire ?

« Une femme qui entraînait ses chats pour voler ses voisins ». Cela paraît tellement étrange qu’au départ on pourrait penser qu’il s’agit d’une fake news. Mais une fois que vous continuez à lire, le doute s’empare de vous. Quelqu’un pourrait-il s’inventer une telle histoire ? Et dans quel but ?

Nous avons le regret de vous décevoir, mais l’histoire des chats voleurs est un parfait exemple de fake news. Elle a été publiée sur un site spécialement dédié à cela, un site qui répand de fausses informations. Sur leur page ils préviennent que le contenu de chacun de leurs articles est satirique et faux. Mais personne ne lit cet avertissement. Et s’ils le font, ils ont plutôt tendance à ne pas y prêter trop d’attention.

La fausse information de la femme qui utilisait ses chats pour dévaliser les maisons de ses voisins est devenue virale sur internet et les réseaux sociaux. Dans ce cas précis, il s’agit d’un texte seulement dédié à divertir et amuser le public. Mais nous devons faire attention avec les fake news qui inondent le net.

D’ailleurs, la photographie utilisée pour illustrer l’article est en réalité celle d’une femme de Floride de 92 ans. Elle s’appelle Helen Staudinger, elle a été détenue après avoir tiré sur son voisin qui refusait de l’embrasser. Ou… s’agit-il encore d’une fausse information ?